#SOCIAL – « Flash » : COVID-19 : La situation financière d’une entreprise, aggravée par la crise liée à la COVID-19, peut être un motif pour demander l’arrêt de l’exécution provisoire d’un jugement

#SOCIAL – « Flash » : COVID-19 : La situation financière d’une entreprise, aggravée par la crise liée à la COVID-19, peut être un motif pour demander l’arrêt de l’exécution provisoire d’un jugement

Publié le : 25/09/2020 25 septembre sept. 09 2020

Depuis le Décret 2019-1333 du 11 décembre 2019, l’exécution provisoire des décisions de première instance est de droit, à moins que la loi ou la décision rendue n’en disposent autrement 1 . La matière prud’homale fait exception à ce nouveau principe, réservant l’exécution provisoire de droit à certaines sommes seulement 2 .

Reste à déterminer dans quelles conditions un employeur peut solliciter l’arrêt de l’exécution provisoire, y compris sur des sommes qui, en principe, en bénéficient de droit.

Un arrêt de la Cour d’Appel de Versailles donne un éclairage, en lien avec l’actualité, tout en rappelant la règle selon laquelle l’arrêt de l’exécution provisoire est possible lorsqu’elle entraîne des conséquences manifestement excessives 3.
Une agence de voyages avait été condamnée en première instance, sous exécution provisoire, au versement de la prime de 13ème mois aux salariés qui n’en bénéficiaient pas, afin que soit mis un terme à une inégalité de traitement.

L’enjeu était de taille (5 M€ et une augmentation de la masse salariale, pour l’avenir, de plus de 8%).

Or, l’entreprise était déficitaire depuis de nombreuses années et sa situation s’était considérablement aggravée en raison de la crise sanitaire, des mesures de confinement et a minima de restrictions des déplacements.

En même temps qu’elle relevait appel du jugement, elle saisissait le Premier Président de la Cour d’Appel pour que soit arrêtée l’exécution provisoire, en raison des conséquences manifestement excessives que cette exécution provisoire entraînait ; de leur côté, les salariés concernés et le syndicat qui les accompagnait estimait que le dispositif gouvernemental d’activité partielle, concernant 70% de son effectif, devait permettre de couvrir les difficultés.

La Cour d’appel de Versailles a accueilli la demande de l’entreprise et estimé que l’exécution provisoire de la décision avait des conséquences manifestement excessives, de sorte qu’il convenait de l’arrêter. 

Elle a estimé que la fermeture des frontières « place la société X… déjà très fragilisée dans une situation économique et financière grave, que le recours au chômage partiel ne dissipe pas en l’absence de reprise des réservations qui affecte tous les acteurs du secteur et plus particulièrement ceux organisant des séjours à l’étranger au rang desquels les autres sociétés du groupe. De plus, l’exécution provisoire qui bénéficie principalement à des salariés qui ne sont pas demandeurs à l’instance et pour certains ne sont plus dans l’entreprise a pour effet de les exposer à la restitution de sommes importantes en cas d’infirmation ».

Des actualités régulières sur le site de TEN France et sur les pages Facebook et LinkedIn du cabinet

1 Article 514 du Code de Procédure Civile
2 Article R1454-28 du code du travail : les décisions du Conseil de Prud’hommes ne sont pas exécutoires de droit à titre provisoire, sauf pour ce qui concerne : les rappels de salaire, commissions, indemnité de préavis, de licenciement, et de congés payés, indemnité spéciale en cas d’inaptitude, indemnité de fin de contrat et de mission
3 Cour d’appel de Versailles, 2 juillet 2020, n°20-00175


 

Historique

<< < 1 2 3 4 5 6 7 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.